Conférence Coca – Mac Do – Unilever

Communiqué de presse sur la conférence du 22 juin 04 organisé par les sociétés d’alimentation et de boissons à propos de l’utilisation de fluides frigorigènes respectueux de l’environnement.
L’AFCE se réjouit de la liberté de choix du fluide frigorigène, de l’innovation et l’utilisation responsable mais souhaite une approche prenant en compte l’impact environnemental global.

Nous prenons acte de la conférence de presse organisée le 22 juin à Bruxelles par Coca Cola, Unilever et Mac Donalds proposant de favoriser l’innovation et le choix de fluides frigorigènes, mais demandons à ce que l’impact environnemental global des fluides soit pris en compte.

Le fluide parfait n’a pas été trouvé car ils ont tous un impact sur l’environnement, local ou global. Chaque fluide possède des caractéristiques individuelles qui doivent être prises en compte quand on considère leur utilisation à long terme, mais aussi des caractéristiques communes car ils doivent tous être utilisés de façon responsable et confinée. Si les fluides ne fuient pas d’installations de froid et conditionnement d’air, ils ne présentent pas de risque pour leur environnement immédiat, qu’ils soient toxiques ou inflammables, ou pour l’environnement comme gaz à effet de serre lorsqu’il s’agit de HCFC ou de HFC. (gaz fluorés)

L’AFCE est un fervent supporter des discussions au Conseil des ministres sur la proposition de règlement des gaz fluorés, qui doit conduire à un plus grand confinement des fluides frigorigènes de type HFC. Cette législation importante pour le risque de changement du climat doit assurer une diminution des émissions de gaz à effet de serre, un renforcement de l’efficacité énergétique et le libre choix du fluide dans toute l’Europe .

L’AFCE promeut et encourage un débat bien informé, dans les institutions européennes et à l’extérieur, sur le choix des fluides, commente Mme Sauer présidente de l’association. Nous sommes heureux que des sociétés de boissons et alimentation aient organisé une conférence sur l’innovation et le choix des fluides. Quelques approches innovantes discutées pourraient étendre les options d’utilisation de fluides au secteur du froid commercial et de la climatisation . Néanmoins nous ne pouvons pas admettre qu’on ignore les derniers développements de la technologie avec les HFC, en particulier dans le domaine de l’efficacité énergétique. L’innovation n’est pas limitée aux sociétés qui développent des technologies excluant les HFC. Les HFC introduits récemment sur le marché, permettent une amélioration de l’efficacité énergétique dans des équipement de froid et conditionnement d’air, et les constructeurs et utilisateurs de ces équipements, en tirent parti.

L’amélioration de l’efficacité énergétique des équipements de froid et climatisation est la clé d’un développement durable, quel que soit le fluide utilisé. Environ 80% de l’impact environnemental sous forme d’émission de GES (Gaz à Effet de Serre) de l’équipement provient du CO2 émis pour générer l’énergie nécessaire à son fonctionnement, et pour des petits équipements scellés en usine, c’est même plus. En limitant le choix du fluide et ne prenant pas en compte une approche générale, il y a un risque que le gain environnemental global soit négatif.

Les équipements utilisant les gaz fluorés existent partout en Europe, et l’AFCE espère que le règlement futur créera un cadre réglementaire européen garantissant un marché unique pour les fabricants et les installateurs de ces produits. La part centrale du projet doit renforcer le confinement par des mesures améliorant les compétences du personnel et un régime sévère d’inspections.

Les discussions au Conseil des ministres ont commencé en septembre 2003 en vue d’un accord en 2004. Les points les plus importants sont la base légale appropriée, où l’AFCE soutient la position de la France et la Commission Européenne pour que ce règlement soit basé sur l’article 95 du traité qui couvre le marché intérieur; les interdictions d’usage concernent des application émissives par nature dont la liste actuelle définie par la Commission et soutenue par le parlement Européen est approuvée également par l’AFCE.

{backbutton}