Fuite d’ammoniac près de Nemours

le 23 avril 2005 Un total de 27 personnes ont été dirigées vers les hôpitaux après avoir été exposées à un nuage d’ammoniac sur une aire d’autoroute à proximité de Nemours (Seine-et-Marne), selon un bilan définitif communiqué par les pompiers.

Dans un premier temps six personnes souffrant d’irritations pulmonaires avaient été évacuées vers les hôpitaux dont deux souffrant d’intoxication grave et quatre plus légèrement atteintes.

Quarante-six personnes ont ensuite été examinées sur place par les médecins, et 21 d’entres elles ont été dirigées vers les hôpitaux par précaution.

L’ammoniac s’était répandue dans l’atmosphère à la suite d’une fuite survenue lors d’un transvasement de cuve dans une société de produits surgelés installée dans la zone artisanale de Nemours, selon la préfecture.

Une centaine de pompiers avec une quarantaine de véhicules et deux hélicoptères ont dû être mobilisés pour cette opération qui s’est terminée en fin d’après-midi.

A Paris, le ministère de l’Ecologie a précisé dans un communiqué que 200 à 250 kilogrammes d’ammoniac pourraient avoir été dispersés dans l’atmosphère.

Selon le ministère l’accident serait survenu lors de la purge d’une installation de réfrigération. Durant cette opération un des containeurs dans lequel était transvasé l’ammoniac « se serait rompu ».

L’entrepôt de réfrigération de la société de produits surgelés est un site soumis à la réglementation sur les « installations classées » à risques pour l’environnement, poursuit le communiqué.

Il avait fait l’objet d’une visite de contrôle de l’administration en novembre dernier qui « n’avait pas relevé de problèmes particuliers » selon le ministère.

Les usines stockant ou utilisant de l’ammoniac sont soumises à la réglementation sur les installations classées « dès lors que les quantités d’ammoniac présentes sont supérieures à 150 kg » rappelle le communiqué.

La gestion des risques industriels fait partie des attributions du ministère de l’Ecologie.

{backbutton}