HFC et effet de serre

Fluides frigorigenes de securite participant à l’effet de serre addittionnel.

Le secteur du froid et du conditionnement d’air est concerné par le programme de lutte contre l’effet de serre a deux titres :

  • la consommation d’énergie (principalement d’origine électrique, mais le gaz naturel est aussi utilisé dans les systèmes à absorption.)
  • les émissions de gaz à effet de serre : le secteur utilise des CFC et HCFC gaz non repris dans le protocole de Kyoto et des HFC; des PFC peuvent être utilisés dans des mélanges.

Par suite du protocole de Montréal et de la réglementation européenne prise au titre du protocole de Montréal, le secteur a depuis 1987 entrepris des changements à la fois technologiques mais aussi dans les habitudes.

Des progrès ont été accomplis mais des marges de progressions existent pour réduire les impacts sur l’environnement.

 

C’est un secteur transversal pour certains aspects : les technologies de base sont les mêmes, certains composants sont identiques pour des applications diverses. D’autres aspects sont spécifiques : les contraintes d’utilisation, les impacts de la réglementations.

Tous les acteurs de la vie économiques sont concernés par ce secteur :

  • les ménages par les réfrigérateurs et congélateurs
  • les acteurs de la filière agro-alimentaires et du commerce
  • le bâtiment : de l’architecte au frigoriste
  • la mécaniques de précision, l’aéronautique et le spatial
  • le secteur de la santé….


Impact du secteur

SECTEUR Emission Consommation d’énergie Total % Energie/Total
Domestique 0,8 Mt CO2 30 Mt CO2 30,8 Mt CO2 97.4 %
Commercial 10,8 Mt CO2 35 Mt CO2 45,8 Mt CO2 76.4 %
Transport 0,7 Mt CO2 6 Mt CO2 6,7 Mt CO2 89.6 %
Climatisation mobile 8,9 Mt CO2 14 Mt CO2 22,9 MtCO2 61.1 %
Climatisation 3,3 Mt CO2 22 Mt CO2 25,2 Mt CO2 87.0%
Industriel 3,4 Mt CO2 25 Mt CO2 28,4 Mt CO2 88.0%
Autres 0,3 Mt CO2 12 Mt CO2 12,3 Mt CO2 97.6%
TOTAL 28,2 Mt CO2 144 Mt CO2 172,2 Mt CO2 83.6 %

Les consommations d’énergie pendant la durée de vie de l’équipement représentent plus des 4/5èmes de la contribution à l’effet de serre. Les émissions de fluide représentant le complément.

Il existe des potentiels de limitation ou de réduction des consommations d’énergie des équipements et des systèmes. En effet des équipements efficaces ne font pas toujours des systèmes efficaces. Il existe une interaction très forte entre l’équipement et le bâtiment dans lequel le système est installé surtout dans le cas de la climatisation

Une multitude de réglementations nationales et européennes existe, traitant soit de l’aspect émission de fluide soit des consommations énergétiques, soit de sécurité des biens ou des personnes, limitant ainsi l’utilisation d’autres solutions. D’autres réflexions concertées entre membres de l’Union Européenne sont en cours qui doivent déboucher sur des politiques et mesures, voir une législation commune.

{backbutton}